Conservation des Espèces Menacées à Nialama, Lélouma

L’ONG AGEDD bénéficie actuellement d’un financement pour la conservation des espèces menacées (arbres et animaux) d’une partie de la forêt de Nyalama (sous-préfecture de Linsan, Lélouma). Les bailleurs GreenGrants Fund et Arcus Foundation accompagnent AGEDD et les communautés de Linsan dans la promotion de la gouvernance locale pour la conservation de la nature, l’éducation environnementale en milieu scolaire et communautaire, et le reboisement par des espèces principalement utilisées par les chimpanzés et d’autres animaux en danger. Ce projet est en train d'être exécuté dans les villages de Diaobhé, Kokolou, Linsan Foulbhé, Thiankoye, Sigon, et Linsan Saran. Les espèces d'arbres principalement ciblées sont: Uvaria chamae (en Poular Boylé), Dialium guineensis (Mèko), Omphalocarpum ahia (Guilinti), Adansonia digitata (Bhohé), Tamarindus indica (Djabbhé), Parkia biglobosa (Nété), Saba senegalensis (Pooré Laaré), etc. Ces espèces sont trés utilisées par à la fois les humains, et les animaux (abeilles, et chimpanzés notamment), et sont trés menacées. Deux agents de terrain y travaillent avec le comité local de suivi des actions environnementales mais aussi avec des stagiaires venus de l’institut de Faranah. Ils transplanteront avant octobre 2020 prés de 10000 jeunes arbres, sensibiliseront plus de 20000 personnes, préserveront plus de 5 espèces menacées de disparition. Ce projet redynamisera également le comité local de gestion de la forêt, facilitera les échanges intercommunautaires, et menera d’autres activités liées à l’écotourisme. Image: une partie de la forêt de Nialama et debut des travaux de pépinière