Apiculture durable pour préserver la forêt de Kounounkan

Moussayah_Apiary.jpg
DSCN6509.JPG
Contribuer durablement à l’amélioration des conditions de vie, l’autonomisation des acteurs ruraux, surtout les femmes, et au renforcement de l’implication effective de ceux-ci au développement durable de leurs localités

01

Introduction 

Pour une durée de 16 mois allant du 01 juin 2021 au 30 septembre 2022, ce projet, financé par l’Ambassade de France en Guinée, est exécuté en consortium avec 4 ONG en partenariat avec les groupements de producteurs locaux, les autorités administratives et communautaires, mais aussi avec les écoles primaires des localités cibles. Pendant que les autres partenaires au sein du consortium agissent par la promotion des foyers améliorés, le maraichage, le reboisement, ou l’éducation environnementale, l’ONG AGEDD s’active essentiellement à promouvoir l’apiculture durable et la fabrication artisanale du savon à base des sous-produits du miel. Grâce à ces activités, AGEDD ambitionne contribuer durablement à l’amélioration des conditions de vie, l’autonomisation des acteurs ruraux, surtout les femmes, et au renforcement de l’implication effective de ceux-ci au développement durable de leurs localités.

03

Activités prévues

  • Formation technique en apiculture durable des bénéficiaires

  • Installation et équipement de 5 apiaires avec 70 ruches kenyanes

  • Equipement des groupements en kits apicoles nécessaires pour la gestion des ruches et des apiaires

  • Formation aux techniques d’extraction du miel pur et de la cire

  • Facilitation des rencontres intercommunautaires d’échanges d’expériences

  • Formation aux techniques durables de saponification à base de la cire

  • Dotation des groupements en équipements de saponification

  • Initiation des groupements aux techniques de commercialisation et de gestion des revenus

02

Bénéficiaires du projet

Les bénéficiaires sont 180 femmes, hommes et jeunes, vivants en groupements dans 5 villages situés autour de la réserve forestière de Kounounkan dans la sous-préfecture de Moussayah (préfecture de Forécariah). Les 5 villages sont : Benna, Fodéyah, Gbangba, Kamalayah, et Koffio. Prioritairement cultivateurs, ces bénéficiaires sont organisés en associations de guérisseurs traditionnels, de chasseurs et/ou de paysans et dépendent essentiellement de la forêt de Kounounkan et de ses produits pour leur survie.

04

Pourquoi la forêt de Kounounkan ?

  • C’est la plus grande réserve primaire de la région de la Basse Guinée

  • C’est une vieille (plus de 150 ans) forêt, très mal connue et en dégradation  

  • Elle abrite particulièrement des espèces d’arbres et d’animaux rares, en danger, et/ou menaces de disparition

  • Plusieurs variétés d’abeilles sont présentes dans et autour de cette réserve forestière

  • Des Nouvelles de Terrain 

  • Février 2022 – Tenue d’une journée d’échange avec des apiculteurs des régions de Mamou, Faranah, Kindia et Labé à Moussayah

  • Décembre 2021 - Environ 21% des ruches installées sont habitées par les abeilles  

  • Octobre - Décembre 2021 – Suivi et entretien des ruchers

  • Septembre 2021 –  Installation des ruches puis dotation en équipement apicole

  • Août - Formation des bénéficiaires en apiculture moderne et co-construction des ruchers (hangars)

  • Juillet 2021 – Installation de l’équipe d’exécution du projet et lancement des travaux